AVEYRON

  • Stéphane CABROL : secrétaire départemental de l'AVEYRON

" Chez les Identitaires, on ne lâche rien ! Suite à une prise de rendez-vous avec M. le Maire de Rodez par Madame la Secrétaire adjointe ER ce dernier a enfin, après s'être défaussé lors d'une précédente réunion publique, décidé de répondre à nos légitimes questions.

A notre arrivée, l'attente fut brève et c'est un maire très souriant qui nous accueille. Présentation faite, nous entrons d'emblée dans le vif du sujet en lui rappelant l'objet de ce rendez-vous. Surprise, il semble très bien connaître et notre mouvement et les actions qu'il entreprend depuis des années en faveur de l'identité aveyronnaise. Bon début.

Nous lui rappelons toute autant que notre première préoccupation reste avant tout les aveyronnais loin des idées jacobines et centralisatrices trop éloignées des attentes locales telles que propagées par le FN 12 ou d'autres mouvements dits nationalistes ! Le terroir avant toute autre chose !

Toujours aussi souriant et, apparemment, sûr de lui, nous rappelle que le nombre des migrants sur Rodez ne s'élève à pas plus de cinq hommes seuls. " Sans leur famille ? " lui rétorquons-nous ? Sa réponse tombe, laconique : je ne sais pas; on nous les envoie comme ça...

Étrange quand on sait qu'en temps de guerre on laisse rarement sa famille derrière soi... Nouvelle réponse du maire : évidemment mais on ne nous donne pas le choix; nous n'avons à disposition que des F3 et pour cette raison nous aurions préféré accueillir des familles. Mais voilà, le gouvernement ne nous envoie que des hommes seuls ! Paris reste désespérément muet à nos demandes, nous les impose mais surtout nous impose le silence ! Et de rajouter comme une confidence : Même le préfet, Louis Laugiers, ne semble pas comprendre le mutisme parisien !"

Quand nous abordons l'épineux sujet de leur statut et du financement, il nous rappelle qu'ils sont considérés comme "réfugiés politiques" et qu'à ce titre c'est la collectivité d'accueil qui subvient à leur besoin; ainsi du repas du midi au centre social de la ville où il nous invite d'ailleurs à aller les rencontrer.

Sur leur avenir en Aveyron, il nous répond qu'il a souhaité, en priorité, accueillir des chrétiens bien qu'il reste persuadé que ces hommes eux-mêmes ne comprennent pas pourquoi on les a envoyés là quand aucune perspective d'avenir ne leur est proposé... Leurs familles ont bien la possibilité de les rejoindre mais l'avion reste à la charge de la collectivité et ça, c'est hors de question quand, à son avis, l'argent public doit aller en priorité aux aveyronnais mais aussi aux retraités en difficultés !

Les derniers événements parisiens ont démontré que certains migrants-terroristes avaient transité par la Grèce. D'où notre légitime appréhension : " Pouvez-vous Monsieur le Maire nous certifier Etc.... "

L'ambiance devient, d'un coup, plus pesante; à la fois embarrassé et lucide, il nous lance " C'est très grave ce que vous dites mais, effectivement, cette question me hante tous les jours. Que faire ? Nous n'avons aucun moyen de nous en préserver"

Conclusion ,entretien satisfaisant, Mr teyssedre est sur la même ligne d'onde que nous quand à la situation des migrants si il en reçois ce ne sera que des familles chrétiennes et il ne logera pas les 5 migrants qui viennent d'arriver sans familles car sur rodez il n'a que des f3 à proposer, il préfère donner la priorité aux aveyronnais.

Rouergat d'Abords-Ligue Patriotique 12

  • Concernant la filière des palmipèdes

Soutenir les Paysans et Agriculteurs de Midi-Pyrénées coule de source .
chacun de nous a en lui un membre de sa branche familiale qui est issu de la souche paysanne .
Etre fier de ses anciens , du travail et du savoir qu'ils nous ont légués en héritage : rendons leur hommage .
Par une journée grisâtre et froide de ce samedi, une dizaine de membres de
la ligue patriotique du sud de la France se sont réunis pour trouver une
issue au problème des Agriculteurs et producteurs de palmipèdes.
Sortir des querelles de droite comme de gauche , régionalistes ou populistes, reprendre
le contrôle sur Paris.
S'imposer et faire savoir notre désaccord sur la disparition progressive et entamée depuis des années des PME agricoles , reprendre le contrôle sur l'état, faire de la prévention en milieu agricole, porter nos amis agriculteurs sur le système des AMAPS
(producteur / consommateurs) .
Quelques idées des un(e) des autres pour désamorcer la crise capricieuse que nos élites au
pouvoir font porter à nos agriculteurs les menant ainsi pour certains à la liquidation d'entreprise et pour les plus fragiles au suicide.
STOP, CELA SUFFIT !
IDENTI-TERRE un poing c'est tout !!!


Soutenir les éleveurs de palmipèdes et les Canards En Colère, Pourquoi ?


Aujourdhui L'état Français Porte un coup au fleuron de l'économie de Midi-Pyrénées et Française
A l'identité qui fait que nous soyons FIERS de nos produits du terroir .
Hier c'était le gavage de canards,
Aujourd'hui le Confinement et la grippe aviaire,
Demain l'Extinction de nos produits phares : foie gras, cous farcis, confits, producteurs de
cassoulet partenaires et acteurs de la filière Agricole et Palmipède .
La fin d'une identité historique d'un savoir faire
Le souvenir ou L'avenir , cela ne tient qu'à un fil !
Pour ma part je m'engage, dès cette semaine et jusqu'à ce que l'on trouve une issue et une solution équitable pour le monde paysan Agricole, à prendre position en faveur des Canards en Colère.

A fournir un court métrage de la vie des gens d'ici qui contribuent à l'économie locale
les acteurs seront les petites exploitations en zones rurales
A prendre RDV auprès des élus Locaux (Mairie), et des 3 Députés de l'Aveyron
dans un but précis : créer une communion entre Elus, Agriculteurs et Consommateurs.
A sortir des sentiers battus et des taillis comme on dit chez nous "Boulègue",
A faire agir et intervenir le peuple sur un sujet qu'ils trouvent assez souvent confus ou s'en désolidarisent totalement car le problème ne les concernent pas.

Pourtant sans agriculture pas de vie , pas de travail, toute la chaîne industrielle et commerçante peut être touchée a l'avenir !
Agriculteurs et ruralité ne font qu'un. En espérant que l'avenir soit prompt de bonnes nouvelles.
A l'époque de vos aînés les paysans se soutenaient les uns et les autres, ni syndicats, ni politique, l'amour d'un département ,le respect du bon travail , la famille étant l'avenir .
Tous ensemble avec nos terroirs, fierté du travail effectué, vivre dignement de son métier
Midi-Pyrénées en Avant !!!
Stéphane Cabrol secrétaire départemental de l'AVEYRON LIGUE PATRIOTIQUE