Bouches du Rhône

Forum des associations de La CIOTAT

Merci pour l'accueil qui nous a été réservé lors du forum des associations de la ville de La CIOTAT

Les engagements qui ont été pris seront respectés, les paroles échangées ne l'auront pas été en vain

Au nom de la LIGUE PATRIOTIQUE merci !

Yann FARINA

Le 15/09/18 yann FARINA a écrit :

Superbe Baptême cet après-midi du bateau « le 7eme continent » accompagné de nombreuses explications sur la lutte contre la pollution de nos mers

Courrier adressé au maire de la ville de La CIOTAT puis tractage et distribution devant l'école concernée :

La LIGUE PATRIOTIQUE est fière d’annoncer l’adhésion à notre mouvement de monsieur Rémi SARNET

Nous accueillons avec fierté Cet ancien adjoint départemental à la transition énergétique et environnementale au sein du collectif « Nouvelle Écologie », auparavant actif sur le secteur de la belle de mai.

Ce jeune cadre dynamique technicien dans le domaine de l’automatisme demeurant à La CIOTAT viendra non seulement renforcer nos équipes pour la prochaine campagne municipale ciot...adenne mais prendra également la tête de notre future association ÉCOLOGIQUE nationale !

Bienvenue à vous monsieur SARNET

YANN FARINA

Inauguration de la place de l'hôtel de ville de Ceyreste le 16 mai 2018 ( Représentant Aurélie LOPICO )

Prise de parole lors du conseil de territoire

La LIGUE PATRIOTIQUE est fière d'annoncer la ralliement concernant la campagne des municipales 2020 de La CIOTAT de madame KERBRAT Danielle.

Cet ex militaire de la gendarmerie nationale, candidate FRONT NATIONAL aux élections départementales de 2015 à MARSEILLE ( 28,87 % des voix) et responsable du "Département Protection Sécurité" du FN pour le département des Bouches-Du-Rhône nous fait l'honneur de nous apporter son expérience et sa détermination en vue des prochaines échéances électorales.

Nous nous rejouissons de cette nouvelle collaboration qui nous projette un peu plus vers la victoire sur cette commune !

Yann FARINA, président LIGUE PATRIOTIQUE


VILLE DE LA CIOTAT CONSEIL MUNICIPAL DU 05 FEVRIER 2018

02. Modification des conditions de mise à disposition des salles Paul Eluard, B. de Saint Marceaux et l'Espace le Golfe.

M. FARINA. - M. le Maire, mes chers collègues, bonsoir . J'abonde dans le sens de M. Itrac sur le fait de faire payer des associations caritatives à la Ciotat. Ce sont des associations qui récoltent de l'argent dans le but de le donner à de très bonnes causes et elles doivent payer leur salle

J'adjoindrai aussi les associations des anciens combattants, ne serait-ce que par respect pour le devoir de mémoire pour ces gens qui se battent afin que la mémoire perdure, et attirer à eux des gens qui viendraient s'informer de ce qui s'est passé auparavant et l'entendre, non pas à la télévision mais de leur vraie voix, et les entendre s'appuyer sur des faits et des vrais récits. C'est quand même triste que ces gens doivent payer eux aussi et ils le déplorent, croyez-moi. Ils m'en parlent très souvent !

Dans les petits plans qui sont liés aux documents qui nous ont été fournis, ce serait toujours très bien de mettre un plan. Pour les associations qui demanderaient les plans de ces salles il faudrait des plans numériques à l'échelle. Il est tout de même plus agréable d'avoir un plan pour y insérer des tables et pour les personnes qui voudraient participer à une manifestation.

03. Approbation du protocole renouvelé du PLIE MPM Est (2018-2022)

M. FARINA. - M. Briscas ne montez pas dans vos tours, ne vous inquiétez pas, je ne m'attaquerai pas au PLIE ce soir. Il se trouve que c'est une très bonne chose que de prendre l'argent là où il est. Néanmoins si je fais un petit recul, on donne un fond européen à une espèce de prestataire de service qui s'appelle la Métropole récemment créée, qui a du mal à boucler ses fins de mois : Je vais le dire très péjorativement, Vous savez très bien que c'est le dernier budget en équilibre que pourra présenter la Métropole qui a du mal à différencier toutes les prestations de service par rapport à une autre entité qui s'appelle le Conseil Territorial ! Au final on arrive à nous dire : "ne bougez pas, tout va marcher, vous allez avoir votre argent et ad vitam aeternam vous continuerez à fonctionner avec en plus un Etat qui se désengage totalement de tout son devoir social". Au final je vois que tout cela est brinquebalant et que ça ne fonctionnera pas. Je m'inquiète pour la Ville au plus haut niveau, mais pour la Ciotat évidemment il faut prendre l'argent là où il est : J'appuie totalement cette demande.

07. Mise en place d'une brigade cynophile. Approbation de la mise à disposition d'un chien par un agent de la Police Municipale.

M. FARINA. - Je suis un peu d'accord avec tout ce qui s'est dit, sauf évidemment avec M. Ghendouf. Trois mandats pour établir la sécurité à la Ciotat...

M. GHENDOUF. -Me voilà rassuré, Monsieur Farina.

M. FARINA. - Je peux vous rassurer sur beaucoup de points. Trois mandats et on n'a pas réussi dans le domaine de la sécurité. Maintenant j'entends que c'est le nouveau cheval de bataille de la Mairie. Les chevaux de bataille sont une discipline récurante chez vous, cela devient lassant. Au final vous faites quelque chose qui l'air pas trop mal, une brigade cynophile. M. Itrac a dit je fais confiance à l'humain. J'ai eu l'occasion de parler au nouveau Directeur de la police municipale et j'ai perçu une volonté, une rigueur qui m'a plu. Je pense réellement que le policier municipal n'est pas non plus le petit copain de celui qui est dans la ville, c'est celui qui fait respecter l'ordre.

Aujourd'hui vous avez armé la police municipale, très bien. Vous créez une brigade cynophile, très bien. Mais une brigade ce n'est pas qu'un chien, c'est un coup d'essai pour voir si par la suite cela pourra s'étoffer !

C'est quelque chose qu'il faut contrôler. Il faut vraiment cadrer cette compétence-là, prendre en compte la fatigue du chien, peut-être faire tourner plusieurs chiens. J'ai vu qu'il avait 2, 3 personnes avec le chiens. C'est beaucoup. Cela va dans le bon sens et j'y crois, mais pas M. Itrac apparemment.

Pour le retour que j'ai eu de l'ancienne brigade cynophile, elle avait beaucoup plu aux Ciotadens. Ils étaient très contents et rassurés par le passage des gens avec les chiens. Je vous encourage, et je suis très content de la voie que prend la municipalité sur la sécurité.

13. - Octroi de la protection fonctionnelle.

M. FARINA. - M. le Maire, vous êtes le premier magistrat de la ville. Vous avez accepté en tant que Maire de vous soumettre au feu de la rampe des projecteurs, aux critiques, à tout ce qui peut être reproché tout et n'importe quoi comme le disent souvent les Ciotadens. Les insultes, quand je lis la délibération on n'a rien. On n'a pas la teneur des propos...

M. le MAIRE. - Ils n'ont pas à y être.

M. FARINA. - Comment peut-on voter la protection fonctionnelle si l'on ne connaît pas la gravité de la question ? Vous me semblez très chatouilleux, M. le Maire, vous semblez réagir très rapidement à tout ce que l'on vous dit. Grand bien vous fasse. Néanmoins, et je vous l'avais déjà dit dans des Conseils Municipaux précédents...

M. le MAIRE. - Je vous ai donné la protection fonctionnelle quand M.. Itrac...

M. FARINA. - Bien sûr, mais je n'en demande pas à tout bout de champ tous les 2 moi.

M. le MAIRE. - Vous n'avez rien dit et vous l'avez acceptée.

M. FARINA. - Bien sûr. Je vous l'ai octroyée moi aussi, M. le Maire.....

M. le MAIRE. - Au nom des Ciotadens et sur le compte des Ciotadens. Je vous l'ai accordée parce que c'est accordé aux élus...

M. FARINA. - Si vous me laissez finir mais c'est vous à chaque fois qui arrivez à clore le débat, vous avez toujours raison...

M. le MAIRE. - Si vous voulez vous faire insulter, insultez-le...

M. FARINA. - Cela aussi c'est noté, M. le Maire. Je vous l'ai dit plusieurs fois, vous me l'avez octroyée, très bien. Je ne vais pas la demander non plus tous les mois ou tous les deux mois. C'est tout ce que j'avais à vous dire. Je voterai contre.

M. le MAIRE. - Vous êtes tellement en vue dans cette municipalité, si vous avez été insulté une fois peut-être avez-vous réussi à....

M. FARINA. - Il vous manquait un sarcasme mal placé, vous l'avez fait, M. le Maire.



Est-ce que la majorité respecte la démocratie ?

Le 21/04/2018


On a cru que c'était une blague, mais non. Présents au vernissage à la Chapelle des pénitents bleus le Vendredi 20 avril, les représentants de la ligue patriotique ont eut une drôle de surprise. Des bruits de couloirs disaient que la Mairie de La Ciotat avait organisé une réunion à la maison du Projet du vieux La Ciotat concernant la rénovation du centre ville avec les habitants et les commerçants concernés par cette rénovation urbaine. Une réunion, où l'opposition n'était pas conviée, trouvez vous cela normal dans un principe de démocratie ? Nous y sommes allés et l'accueil réservé par les représentants de la Majorité n'était pour le moins pas chaleureux en voyant leurs visages se décomposer. Peut-être ont ils peur de la puissance et de l'ampleur de la Ligue Patriotique à La Ciotat ?


VACHER Logan représentant municipal de "La Jeunesse se Ligue" mouvement de jeunesse de "La Ligue Patriotique"

La prochaine réunion concernant la ville de La CIOTAT, ouverte bien évidemment à tous les adhérents et cadres qui voudraient nous honorer de leur présence, se tiendra dans l'établissement "Sur les quais" 46 quai François MITTERRAND le vendredi 23 mars 2018.

Les réceptions se feront entre 18h00 et 18h30.

entre autres thèmes : les futures échéances municipales,
la décomposition du paysage politique actuel,
l'assistanat social modulable, nouvelle servitude du système ?

Afin de pouvoir vous accueillir au mieux, n'hésitez pas à indiquer votre présence au 06 58 14 12 76.

Patriotiquement

Yann FARINA


Conseil municipal du 27 novembre 2017 (2 ème question opposition)

« Les 2 questions de M. Farina »

M. FARINA. - ( lecture de la 2ème question)

Lecture de la 2ème question.

<<La commission extra-municipale sur le tourisme qui s'est déroulée le mercredi 16 novembre au sein de l'hôtel de ville n'a permis ni une auto-critique des actions menées par notre municipalité ni un partage de solutions amenant à améliorer l'efficacité du travail et des animations proposées par celle-ci, et pour cause :
Après que l'on nous ait dévoilé une vidéo propagande de notre belle ville pour laquelle je dois remercier l'équipe de conception du clip pour n'avoir montré aucun des kilos de béton coulés par notre majorité ni montré aucune réalisation de ce que nous pourrions appeler la « Borétonnisation » de notre cadre de vie.
On nous expose des savants calculs de visiteurs, une mise en lumière de la Ciotat dans les aéroports, derrière les bus, une promenade du nouveau port refaite : Tout semble avoir était fait pour que le tourisme prenne de l'ampleur à la Ciotat : une direction a été donnée, certes, mais est-ce la bonne ?
LA PROVENCE annonçait déjà un mois de juillet en demi-teinte, le moi d'aout de l'avis des résidents du port vieux ne semble pas avoir été à la hauteur des années précédentes ?
Néanmoins lors de la démonstration de la mairie, aucun comparatif concernant les années précédentes ne nous est fourni. J'ai alors l'impression d'être à un vernissage de bonnes intentions je prends très logiquement la parole !
On m'explique en retour par l'intermédiaire du président que je joue de mauvaise foi car je suis dans l'opposition, s'en suit une pléiade d'explications n'ayant que peu de rapport avec mes propos.

On nous présentait alors, entre autre chose, une vision Angélique de 1720, une préparation succinte des futures Nauticales et le projet du tourisme des 4 saisons...

Concernant 1720, il semblerait que la vision « plébéienne » soit nettement différente du récit qui nous a été fait :

Un espace d'activité trop petit avec bien peu d'animation et la très nette impression de se trouver dans un « marché moyenâgeux » la quasi-seule attraction étant la vente de divers produits artisanaux.

Les retombées économiques ne furent pas partagées par l'ensemble des commerçants du quai François MITTERAND et des alentours, les prix à l'extérieur de l'enceinte du festival étant bien plus élevés et ne jouissant pas de l'ambiance de celui-ci !

N'aurions-nous pas dû tenter d'uniformiser les prix à l'intérieur et à l'extérieur de l'enceinte de 1720 ?

N'était-il pas possible de faire un petit spectacle excentré sur la partie du port désertée cette année par notre festival pour que les gens se prélassent aussi en terrasse ?
Je ne reviendrais pas sur l'histoire de l'entrée payante ou devrais-je dire la première demi-journée payante et la valse d'explications qui s'en sont suivie tant cet épisode à marqué les personnes dès l'ouverture !!!

Il me semble que notre « fête historique » ne permette pas, ou plus, aux personnes de rester assez longtemps pour dépenser sur La Ciotat et que cette fête soit plus vue comme « une cagnotte » que comme un divertissement proposé aux visiteurs.

Le projet des futures Nauticales semble être de très bonne facture, comme chaque année, mais ne pourrions-nous pas distribuer des fascicules avec les divers lieux de restauration, répertoriés par type et prix pratiqués afin de faciliter la répartition par établissement des visiteurs lors de la pause méridienne ?

Le projet du tourisme des 4 saisons, quant à lui, présentés avec enthousiasme, est un projet que je salue luttant moi-même depuis toujours pour un tourisme hivernal à La Ciotat !

M. le MAIRE : Monsieur Farina, avant de passer la parole à Jean-Louis Bonan pour vous répondre, je voudrais apporter une précision. Je trouve que jouer avec des noms de famille c'est incorrect, ça ne se fait pas, c'est du mauvais esprit et en plus ici on est dans le sud. Ces noms de famille nous ont été transmis par nos anciens. Jouer avec les noms de famille c'est attaquer nos anciens. Alors, Monsieur Farina, reprenez-vous.
Patrick Boré, mais il n'y a pas que moi qui porte ce nom. Faites attention à ce que vous dites. Vous manquez de respect aux anciens et on ne peut pas le tolérer.

M. FARINA : Je n'ai manqué de respect à personne.

M. le MAIRE Si et les noms sont transmis par des anciens. Je me serai élevé si un de mes élus vous avez traité de « Farinazillon », par exemple. Je n'aurais pas aimé. Je vous le dis, il ne faut pas jouer avec les noms de famille.

M. FARINA : Vous me menacez monsieur le maire !

M. BONAN : Il y a de la confusion dans tout ce que vous dites, MonsieurFarina.Vous avez assisté à la Commission du Tourisme dans laquelle on a fait une introduction en expliquant le déroulement du tourisme. A ce moment-là vous avez pris la parole concernant le développement de l'urbanisme . Vous avez développés quelques minutes vos arguments. Je vous ai arrêté, puis on est passé aux questions de l'ordre du jour.

5 personnes ont pris la parole et ont posé des questions. Tout au long de cette réunion vous avez voulu prendre la parole alors qu'il fallait la laisser à d'autres personnes.

Les critiques sur le tourisme ne me paraissent pas très fondées. Il faudrait repartir sur la mise en place du tourisme des 4 saisons qui a été imaginé depuis 2001, depuis la première élection de notre municipalité. Et, petit à petit, nous développons ce tourisme.

Quant à vous, vous êtes le seul apparemment à La Ciotat à vous plaindre du développement du tourisme qui progresse chaque jour. Il n'y à qu'à voir les hôtels qui se développent à La Ciotat. On voit que le tourisme se développe tout au long de l'année.

Le jour ou il fait beau, si vous avez l'occasion de vous promener en bordure de mer, vous verrez qu'il y a, non pas des centaines de personnes qui se promènent mais plusieurs milliers. Vous verrez que toutes les manifestations lancées à La Ciotat sont réalisées avec succès. Je comprends que ça ne plaise pas à l'opposition dont vous faites partie et que les succès de notre municipalité ne vous plaisent pas. Parfois il y a une opposition constructive. Vous êtes dans une situation de critiques systématiques de tout ce que réalise notre municipalité.

Il faudrait, dans l'intérêt des Ciotadens, vous êtes un élu de l'opposition. Le rôle de l'opposition est de critiquer mais aussi de faire des propositions sérieuses et non pas en permanence critiquer. C'est ce que vous faites. C'est ce que vous avez fait aujourd'hui.

Nous avons du chemin à faire encore ensemble. Nous sommes là pour 3 ans . A partir de là il faudrait vous reprendre dans l'intérêt collectif de tous les Ciotadens.

M. FARINA : Monsieur Bonan, j'entends ce que vous dites. Je m'insurge en faux contre ce que vous avez dit. Je n'ai jamais été systématiquement dans l'opposition. Vous n'avez jamais été un donneur de leçons. Je n'ai pas à apprendre de vous ! Cela fait deux fois que dans ce conseil municipal que je vous entends dire ; il faut vous reprendre. Si c'est votre terme d'avocat, dites-le au barreau si vous en avez envie.Je n'ai pas à me reprendre, monsieur Bonan !

Si j'ai beaucoup d'amis ici, je considère comme amis les gens que j'aime beaucoup car pour certains le travail est vrai. J'ai très peu de conviction et très peu de foi dans ce que vous faites à La Ciotat.
Si vous aviez écouté ce que j'ai dit lors de cette réunion, et j'ai levé la main 4 fois. Des personnes en sortant ont dit, laisser-le parler. Vous l'avez très bien entendu. J'avais juste des propositions à faire, telles que : distribuer des tracts des restaurateurs locaux. J'avais des choses à mettre sur la table pour qu'il y ait un débat.
Vous voulez jouer le donneur de leçons et le grand politique. Je ne pense pas qu'en politique vous ayez plus réussi qu'en tant qu'avocat, Monsieur Bonan. Je vous remercie.

M. BONAN : Vous entendez souvent des voix. A aucun moment (inaudible)...

M. le MAIRE : Nous présenterons le budget à la fin de l'année le lundi 18 décembre.


Conseil municipal du 27 novembre 2017 (1ère question opposition)


Compte-rendu sommaire du Conseil municipal du 27 11 17 ville de La CIOTAT


Compte-rendu sommaire du Conseil municipal du 25 09 17 ville de La CIOTAT

Courrier LIGUE PATRIOTIQUE au président du conseil de territoire

Tract ville de CEYRESTE (BDR) responsable Aurélie LOPICO

Analyse de la politique menée pour la ville de La CIOTAT


Communiqué de presse monsieur FLAVIER responsable de communication de la ville de La CIOTAT


VILLE DE LA CIOTAT   CONSEIL MUNICIPAL DU 10 AVRIL 2017 (1ère partie)

CONTRAT DE VILLE

1 - Approbation de la programmation Fonctionnement et Investissement du projet de territoire de La Ciotat au sein du Contrat de Ville Marseille Provence Métropole Année 2017
(Rapporteur : M . PATZLAFF )

M. FARINA. - Bonsoir, chers amis.

Quelle belle invention ce Contrat de la Ville ! Quelle belle aventure depuis 1977. de la création de la Politique de la Ville au nouveau contrat de ville, nouveau-né de 2015, on prend les mêmes ingrédients, on secoue un peu, on saupoudre de mots savamment choisis et on continue de dilapider l'argent public.
En 2012, la Cour des comptes avouait à mots couverts : le contexte institutionnel n'a jamais favorisé la cohérence de la Politique de la Ville. En clair : on s'y perd.
On passe alors par des organismes et des sigles Mystérieux : Anru,Accès,Kucs..., j'en passe et des meilleurs.

Pour simplifier les relations entre l'Etat et les collectivités chargées d'appliquer la Politique de la Ville, dont le Monde titrait, il y a un an, : ECHEC. Un document unique qui a été créé par une loi de programmation de 2014. Le contrat de ville dès lors, et depuis 2015, remplace de nombreux dispositifs existants. Le contrat de Ville place nos quartiers sous tutelle des intercommunalités et de l'Etat, dépossédant un peu plus les communes de cette compétence, une mesure idéologique qui repose sur le postulat que l'insécurité et la détresse qui règnent dans nos quartiers est générée par des causes sociales et par la discrimination.

Vous nous rappelez, Monsieur le Maire, à chaque Conseil municipal que le désenclavement des quartiers sensibles de La Ciotat fut votre priorité dès votre accession au poste de premier magistrat de la ville. Lorsque nous prenons connaissance du nombre élevé de personnes reçues par les services cités dans le descriptif joint à ce Conseil l'année dernière, cela fait apparaître un échec de votre politique de l'excellence.

Je m'interroge alors sur les garde-fous de cette de cette manne financière dépensée et de l'efficacité de celle-ci. Bien sûr, Mme Vassal et M. Deflesselles, annonciateurs radieux de meilleurs lendemains chantent à tue-tête les vertus de votre politique de la Ville, inlassablement et à chaque occasion.
Néanmoins, j'ai trop de doutes quand à l'efficacité des mesures engagées et aux résultats obtenus pour voter cette délibération. Parmi les interrogations : le CANA tout d'abord. Aucune réponse à mes courriers à répétition pour tenter d'évaluer leur travail et le bien-fondé de leur action. La programmation associative a soutenu le CPIE, côte provençale, allo les filles, on propose de les sortir de leur quartier (très proche du bord de mer NDR)pour découvrir leur environnement littoral, si proche et si méconnu : en gros, c'est l'histoire de 4 filles qui vont à la plage. Association <<Envisage>> je lis : étude de faisabilité d'un quartier associatif. Tout est dans l'énoncé !
Heureusement, Monsieur le Maire, que le projet de construction sur le terrain de boules de Matagots n'a pas abouti. Les habitants vous en remercient ! et vous voyez, finalement, c'est quand vous ne faites pas que vous vous révélez être le meilleur,
Merci.


Conseil municipal du 10 avril 2017 ville de La CIOTAT partie 2

RESSOURCES HUMAINES

2- Approbation des indemnités du Maire, des Adjoints et des conseillers municipaux délégués
(Rapporteur : M. BONAN.)

M. FARINA . - Moi je passerai sur les frais de représentation, par contre, je resterai sur la perception qu'en a le personnel municipal au sein de la Mairie. Je sais très bien qu'il est difficile de contenter tout le monde, c'est difficile à gérer. J'ai bien entendu le jour où vous avez prononcé ce discours-là. Néanmoins, dans une période où on parle de remaniement, où il y a déjà des rumeurs sur le fait de morceler la prime de présentéisme et où beaucoup de personnel municipal se pose la question du lendemain en disant, « on ne progresse jamais ! »...

Vous le savez, il y a des gens qui ne progressent pas, qui ne sont pas nominés ou qui n'arrivent pas à évoluer ou encore qui restent avec des contrats assez précaires. On en parlera sur le point des ressources humaines. C'est un moment où c'est vu d'un mauvais œil que d'entendre : « les élus s'augmentent et nous quand allons-nous toucher les dividendes de cette politique ? » Des gens travaillent pour vous et pensent que s'il y a une revalorisation quelconque, parce qu'on est en station balnéaire ou autres ils aimeraient bien être rétribués et avoir aussi une place au soleil.

4- Gestion de l'emploi.

(Rapporteur : M. BONAN.)
M. FARINA.- A la lecture de ce point-là, par exemple, article 1, on décide de supprimer 1 poste permanent de rédacteur à temps complet, catégorie B et, dans l'article 3, on décide de créer pour des besoins non permanents le même poste. C'est supprimer ou ajouter pour des départs à la retraite, des nominations à la CPA et des changements de nature de contrat ? J'ai l'impression que l'on n'a pas la raison. Si c'est une gestion plus souple de l 'emploi, d'accord ! si c'est un changement de contrat pour la personne, ça met cette personne dans une position difficile !!! On aimerait savoir. J'ai L'impression que c'est un fourre-tout où il faut chercher la raison et mettre en place des solutions.
M. Le MAIRE . - Un non titulaire qui s'en va peut être remplacé par un contractuel.
M. FARINA. - C'est marqué, « en cas de nominations et changements. » Il faut que l'on fasse une corrélation entre le poste créé et le pourquoi du changement.
M. le MAIRE -C'est marqué.
M. FARINA. - Il y a des raisons et... des listings ! On n'a pas la raison accrochée au poste. C'est juste une remarque.
M. le MAIRE. -On change un grade par le même grade non permanent...


Conseil municipal du 10 avril 2017 ville de La CIOTAT 3ème partie

3- Octroi de la protection fonctionnelle.

(Rapporteur : Mme MAURIN)

M. FARINA. - Décidément on va vous octroyer la protection fonctionnelle tous les mois !
M. le MAIRE. -Je ne laisserai rien passer.
M. FARINA. - C'est magnifique. Je suis pour la protection fonctionnelle. J'en ai bénéficié, vous le savez. Je n'ai rien contre, c'est un droit. Sauf que, encore une fois, on n'a rien dans la délibération. C'est-à-dire que l'on ne sait pas ce qui a été dit, on a pas les tenants et les aboutissants et si, réellement, c'est un préjudice hors du commun qui justifie la protection fonctionnelle. A force de vous la donner tous les mois cette protection fonctionnelle on se pose des questions. Si vous avez choisi d'être le premier magistrat de la Ville, vous avez choisi de divulguer au grand jour vos positions, ce que vous voulez faire. Vous voulez assumer honnêtement, vous le dites haut et fort en Conseil municipal. J'ai l'impression que vous ne supportez pas la critique. Si critique il y a et que vous ne la supportez pas, il faut laisser d'autres personnes énoncer les projets de La Ciotat, prendre les coups, si vous estimez que ça, c'est un coup.
Je pense que vous avez vécu d'autres campagnes électorales dans lesquelles vous avez eu des débats acharnés. Vous n'avez pas toujours demandé la protection fonctionnelle chaque fois que l'on vous égratigne, Monsieur le Maire. C'est du moins mon sentiment. Je vous l'accorderai cette fois-çi mais s'il y en a une chaque mois, je vais finir par ne plus vous l'accorder.


Communiqué de presse ville de La CIOTAT le 15/06/17 :

La Ligue Patriotique constate sans surprise les résultats du premier tour de l'élection législative de la 9ème circonscription des Bouches du Rhône.

Une candidate poussée par un parti préfabriqué aux discours démagogiques.

Un député sortant qui au demeurant, fini second sans n'avoir subit aucune critique sur son bilan ni sur ses interventions .

Un candidat Front National qui n'aura jamais expliqué ses positions sur les diverses thématiques de campagne au sein d'un parti qui est arrivé au bout de lui même, oscillant entre amateurisme et sophistique.

La Ligue Patriotique ayant refusée de se porter candidate pour ses élection malgré les multiples sollicitations, regarde fière vers l'avenir les prochaines échéances électorales afin de redonner à la politique toutes ses lettres de noblesses.

Communiqué de presse ville de La CIOTAT :

La Ligue Patriotique constate sans surprise les résultats du premier tour de l'élection législative de la 9ème circonscription des Bouches du Rhône.

Une candidate poussée par un parti préfabriqué aux discours démagogiques.

Un député sortant qui au demeurant, fini second sans n'avoir subit aucune critique sur son bilan ni sur ses interventions .

Un candidat Front National qui n'aura jamais expliqué ses positions sur les diverses thématiques de campagne au sein d'un parti qui est arrivé au bout de lui même, oscillant entre amateurisme et sophistique.

La Ligue Patriotique ayant refusée de se porter candidate pour ses élection malgré les multiples sollicitations, regarde fière vers l'avenir les prochaines échéances électorales afin de redonner à la politique toutes ses lettres de noblesses.


La LIGUE PATRIOTIQUE des Bouches du Rhône apporte son soutien franc et massif à monsieur Jacques CLOSTERMANN dans la 12 ème circonscription pour les élections législatives 2017.
Homme de valeur, très proche de notre mouvement, il est le seul capable sur cette circonscription de porter les prémices d'un redressement national et lutter pour de réelles convictions.
Nous demandons donc aux adhérents de la LIGUE PATRIOTIQUE de la 12ème circonscription de porter leurs votes sur monsieur CLOSTERMANN.
Patriotiquement
Yann FARINA

La ligue patriotique était présente à l'inauguration du salon nautique à La CIOTAT samedi matin par la présence de la trésorière nationale et moi même.

Au menu discours de complaisance, auto congratulation et de la part en particulier de madame VASSAL une autosatisfaction teintée de mégalomanie qui n'aura échappée a personne.

A la phrase :"il faut écouter vos élus pour le développement de votre région" moi madame c'est le peuple que je préfère entendre car vous n'êtes que leur représentant !

Un salon, ceci étant, bien organisé comme à l'accoutumée mais qui génère bien des désagrément pour les administrés de La CIOTAT et ne sert pas forcément tous les commerçants aux alentours: la propagande de notre richesse en services de restauration n'étant pas assurée.

Yann FARINA


  • Voici la réponse (honteuse) de la mairie d'AUREILLE à notre égard et celui de monsieur COZZOLINO suite au tractage de la LIGUE PATRIOTIQUE

La réponse est en cours ....

"Sans doute avez-vous reçu récemment dans votre boîte aux lettres un tract émanant d'un groupuscule politique et relayé par un administré de la commune. Ce document vise à discréditer les actions et la politique menées par le Maire et son conseil municipal.
Nous étions tentés de répondre à ce courrier en démontant une à une les allégations fausses ou incomplètes, parfois les deux, et dénuées de tout esprit d'analyse. C'eut été trop long, et l'objet de notre démarche est ailleurs.
En dehors du fait que ce papier est un tissu de mensonges et de contradictions, il est surtout utilisé par son auteur pour créer sur le village la polémique et la discorde entre ses habitants.
Nous tenons à apporter ici un élément important qu'a omis de mentionner l'auteur qui se présente à nous comme représentant d'un parti politique. Il est également, et surtout, le mari d'une employée municipale de la cantine avec qui la municipalité a quelques soucis de gestion.
Ambition politique, vengeance personnelle, tout ça est bien nauséabond, comme les messages véhiculés par cette ligue qu'il représente.
Si nous comprenons bien évidemment que notre politique et nos actions puissent ne pas satisfaire l'ensemble de nos administrés, nous ne tolérerons pas d'être épinglés sur des valeurs qui, justement, ne sont pas les siennes et les leurs.
Le village, bien avant nous, a toujours fait preuve d'union, de solidarité, de tolérance et de partage et a toujours privilégié l'intérêt général et non les intérêts particuliers. C'est à ces valeurs que nous appartenons. C'est celles là que nous défendons. Dans notre vie quotidienne, d'élus et d'administrés.
Ressentez-vous le sens de ces valeurs dans les propos de ce tract ? Tout n'y est que dénigrement, médisance et calomnie.
Et puis, comment pouvons-nous accepter ces critiques acerbes et non fondées de la part d'une personne qui ne participe en rien à la vie sociale, associative et culturelle de la commune. Du reste, le connaissez-vous ?
Ce message n'a pas vocation ni à polémiquer ni à convaincre. Nous souhaitons avant tout nous démarquer plus que jamais de ces discours d'intolérance et réaffirmer les valeurs d'unité qui sont les nôtres.
On dit que la bêtise est humaine. La méchanceté et la haine aussi.
Le Conseil Municipal"

  • Voici le tract distribué par centaines au village d'AUREILLE (13) "infamant" selon l'équipe municipale en place ! :

20/03/2017

A l'attention de Monsieur le Maire d'AUREILLE

Monsieur le Maire ;

Je me permets, monsieur le Maire, de m'adresser à vous concernant une analyse que je vous demande de prendre en considération.

Les orientations engagées par votre équipe municipale sont, si je ne m'abuse, les suivantes :
rétablir un budget que les baisses de dotation de l'État et les transferts de compétence ont fragilisé.

Le Gestionnaire : le Maire, le Président de communautés de communes et d'agglomérations, Département, Région, État, doit considérer l'argent public, qu'il soit sous forme de subventions, dotations ou autres impôts et taxes, comme la somme des efforts des français et il doit être prudent et sérieux dans l'utilisation de chaque centime, qu'il considère comme le fruit des efforts et des vies de ceux qui l'entourent. Partout où il exerce une responsabilité il se fait un devoir de réduire les dépenses inutiles et de dénoncer les copinages coûteux et ce, sans craindre de heurter les mauvaises habitudes .

Des travaux engagés, même avec l'aide de subventions, dans l'ancienne église, propriété de la commune, pour un montant exorbitant (une épicerie dans un cadre luxueux...), consentir un loyer relativement bas ... est un choix.
Tout cela ne sert pas forcément l'intérêt général, passablement éloigné du service du bien commun.

Si je me réfère au bulletin d'information municipale n°68 de janvier 2017 et à en juger le diagnostic alarmiste dans lequel se trouve notre commune il aurait été prudent d'engager des travaux moins onéreux dans un local plus approprié pour la création de cette épicerie, certes nécessaire. Proposer ce fond de commerce à un jeune couple avec enfant désirant s'installer à AUREILLE aurait entraîné un apport et un renouveau de population bénéfique pour la commune (maintien des effectifs scolaires par exemple).
De même pourquoi ne pas avoir proposé à un commerce existant la création d'un complément d'activité épicerie, fruits et primeurs avec l'aide de la commune, cela aurait été peut être suffisant ?

Alors que nos impôts n'ont cessé d'augmenter ( taxe foncière, taxe d'habitation), vous nous dites que :« des sacrifices doivent être faits » c'est pour cela que vous avez supprimé la cérémonie des vœux, les manifestations culturelles, les réceptions ( le repas des anciens peut-être ou les sardinades ?).., réduit les fournitures énergétiques (éclairage de la voie publique), l'entretien des locaux communaux...
Rassurez nous Monsieur le Maire pourrez-vous encore garder les employés de la commune, le service cantine sera t-il réduit à servir à nos enfants un bol de riz, devant la diminution ou la disparition des agents municipaux devrons nous, nous habitants d'AUREILLE, assurer le ramassage des ordures ménagères, entretenir les bords des routes, entretenir les bâtiments communaux etc...
Faire des économies de bouts de chandelles ! toutes ces mesures sont dérisoires voire grotesques.
Il serait salutaire pour nous tous que vous et votre équipe ayez plus d'ambition et d'imagination pour mettre en place un réel projet d'avenir pour notre village qui se meurt.

Pourtant vous annoncez au 1er janvier 2017 (séance du conseil municipal du 02/11/2016), la création d'un poste de rédacteur territorial, poste réservé à une élue démissionnaire du conseil municipal en fin d'année 2016, ...c'est encore un choix.
Certaines personnes « EXTERIEURES » se sentent exclues n'ayant pas eu l'opportunité de postuler à ce poste.
Vous confiez la responsabilité d'un service à cet agent contractuel, ex-élue maintenant simple exécutante, mais a-t-elle vraiment les compétences et les qualités relationnelles requises face aux situations inextricables de conflit au sein de ce service et dont elle en a été l'instigatrice par le passé.
L'on voit bien par la multiplicité de vos actions la volonté de procéder à une véritable purge à l'encontre de certains employés de mairie.

Tout cela entraîne déjà des inquiétudes et réactions de la part de vos administrés lorsque l'on prend le temps de discuter avec eux et une vision que j'espère faussée de l'action municipale.

AUREILLE : en jachère ou en friche ?

Je réitère mon interrogation : combien de mandats vous faut-il Monsieur le Maire?

Une collectivité en restructuration interne permanente au bout de 3 mandats est une institution en situation d'échec !

Malgré tout une petite note d'optimisme, vous nous annoncez enfin la construction du nouvel espace culturel et sportif baptisé, « L'Enclos » tout un symbole, surtout quand on se souvient de mes observations faites à l'occasion de la première réunion publique concernant le PLU et reprises dans un précédent bulletin d'information municipale. J'alertais alors les participants, aux vues des orientations de la politique d'urbanisme figée que vous menez (laxiste pour quelques un) condamnant ainsi notre beau village à devenir : « une réserve d'indiens ».
Aujourd'hui je rajouterais si vous me le permettez... « les vieux survivants se rassemblent autour d'un dernier feu de camp mourant en se tenant par le bras pour une ultime farandole ».

Mon seul but au travers de ce courrier est de défendre l'identité, la vie et l'avenir de notre terroir tout en préservant notre cadre et qualité de vie : On est bien chez nous à AUREILLE et on veut le rester.

Je me place, en tant que membre de LA LIGUE PATRIOTIQUE, du côté des citoyens en colère devant l'injustice, révoltés devant le renoncement et le fatalisme de nos élus qui mettent notre village en quarantaine.

Lorsqu'un cycliste s'arrête de pédaler, il tombe.....
Depuis près de vingt ans que vous êtes à la tête de la commune le constat reste le même ...courage.

Vous employez le mot RESISTANCE c'est bien de cela qu'il s'agit!
Mais résister c'est se battre, prendre des risques et non subir dans la résignation.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes sentiments les plus cordiaux.

Patriotiquement vôtre.

IDENTITE - VALEURS - AVENIR - TRADITIONS


Le mot du secrétaire départemental adjoint des BDR le 24/03/17 :

Mercredi après midi Londres a été la cible d'une attaque terroriste sur le pont de Westminster faisant 3 morts.
Rendre hommage aux victimes mortes aux nom des valeurs de liberté, de démocratie et de libre expression ne leur rendra pas la vie et cela ne suffit pas.
La première ministre britannique Théresa MAY devant le Parlement assure « qu'il ne faut pas avoir peur » comme l'affirmaient déjà notre gouvernement et ceux des autres pays victimes de ces attentats précédents : Ils se trompent .
Aujourd'hui ces actes barbares sont le fait de quelques individus isolés inspirés et en lien avec des extrémistes religieux violents.
Ces assassins ne sont pas des étrangers mais pour la plupart des autochtones biens français, anglais, belges, canadiens...
Imaginons que demain les populations de ces quartiers de non droit ou plutôt de droit islamique et communautariste ou la Charia est la loi se soulèvent sous l'emprise d'imams radicaux et des bandes de racailles qui les composent, envahissent nos villes et nos campagnes, pas seulement armés de couteaux, semant la mort et la terreur, face à une population sacrifiée et désarmée : ce n'est pas de la science (ou terreur) fiction.
L'islam n'a jamais appartenu à l'Europe...il s'y est invité, c'est un « corpus » de règles d'un autre monde et d'un autre temps.
Linvasion des migrants est le cheval de Troie de l'occident, mais qui est derrière la crise des réfugiés ? Peu fuient réellement des persécutions. Ces migrants pour la majorité de confession musulmane viennent grossir les rangs de nos ennemis intérieurs.
Être français c'est partager une langue , une histoire, une identité nationale forgée par le christianisme et l'héritage d'Athènes et de la Romanité. Cela n'est pas possible pour des entités communautaires, cela n'est pas possible pour des civilisations étrangères.
La France est la France parce qu'elle a illuminé le monde, soyons fiers d'être français.
Luttons contre le Grand Remplacement.
« la cause est très mauvaise et ils la défendent bien et par malheur fatale.
La notre est bonne et sainte et nous la défendons mal » (Ronsard)
A vouloir cacher aux jeunes nos gloires, nos larmes, nos drames et nos grandeurs nous avons pris le risque de les voir fuir et vibrer vers d'autres gloires, d'autres drames, d'autres grandeurs.
La France, du camp des vainqueurs est passée dans le camp des vaincus.
Entre la gloire et la honte la survie lui commande de choisir la gloire.
B.Cozzolino Secrétaire départemental adjoint des Bouches du Rhône
Responsable 15 ème circonscription des Bouches du Rhône

Pour ceux qui n'arriveraient pas a lire le document adressé au maire de La CIOTAT au format JPG voici le texte :

Les voeux du maire de La CIOTAT : un conte pour enfants !!!!

Nous avons assistés vendredi soir dernier aux vœux du maire de La CIOTAT salle Paul ELUARD. A la proposition : voulez-vous monter sur l'estrade ? la réponse semblait aisée car nous y allions dans le simple et unique but de souhaiter une bonne été heureuse année 2017 aux personnes qui avaient bien voulues se déplacer pour rencontrer leurs élus.

C'était effectivement sans compter sur l'indélicatesse et la volonté de faire un discours politique volontairement engagé de la part de l'équipe dirigeante !sans doute l'occasion d'avoir enfin un auditoire fourni fut-elle trop tentante !

Pour le fournir je pense que tout avait été mis en œuvre : ambassadeur du japon, maires des communes alentours, monsieur le député, conseiller régionaux et représentants départementaux, représentants d'associations, d'autorités civiles j'en passe et des meilleures !

Il est déjà assez inconfortable d'assister à une présentation tronquée et habilement montée pour afficher l'action municipale comme efficace et entièrement au service des ciotadens,

Mais y assister sur une estrade de laquelle vous écoutez des critiques à votre encontre alimentées par une faconde intarissable méridionale et accompagnée de quelques belles phrases charitables et humanitaires est une toute autre chose !

Tout y est passé avec un avis quasi totalitaire sur les évènements : migrants, hôtel 4 étoiles, nouvelle salle de spectacle ...
Une méthode à l'image d'une municipalité qui mise sur la communication pour asseoir sa popularité à ceci près que cela n'aurait pas du éclipser le savoir vivre !

Alors oui monsieur BORE, nous trouvons que votre gestion laisse à désirer : nous reparlerons sous peu de l'emploi des ciotadens, d'un parc qui cumule les malfaçons et un investissement discutable, de migrants reçus à La Ciotat alors que certains de vos concitoyens dorment dans la rue, de l'hôtel 4 étoiles et de son intégration dans le paysage ciotaden ...

Gageons que d'ici quelques années, monsieur le maire, vous retrouvant sur l'estrade en tant que conseiller d'opposition, vous n'aurez pas a subir un tel affront !

  • lettre au format JPG

 Jean Yves PIED : secrétaire départemental des Bouches du Rhone

Lettre à l'attention de monsieur le maire de La CIOTAT (elle sera déposée demain en mairie) :

  • Parution ce jour édition la Provence : dossier suivi et défendu par la ligue patriotique... Yann FARINA

Communiqué de la responsable de la ville de CEYRESTE, madame aurélie LOPICO :

Mes chers amis,

Je tiens a remercier pour leur aide précieuse ceux qui ont bien voulus m'aider a tracter le plus beau des Village, celui pour lequel je me présenterai aux prochaines élections municipales : CEYRESTE. Sans oublier notre Secrétaire Départemental du VAR Jean-Marc DAMIANO dont j'ai eu le plaisir de faire la connaissance.

Aurelie LOPICO

  • Afin de bien comprendre que la LIGUE PATRIOTIQUE ne fait que répondre à une attaque que l'on ne pouvait ignorer !
  • Voici les 3 questions ouvertes posées par la LIGUE PATRIOTIQUE lors du conseil municipal de la ville de La CIOTAT le 19/09/16 :
  • La LIGUE PATRIOTIQUE porte plainte à l'encontre du FN ciotaden suite aux propos diffamatoires portés a mon encontre sur le blog La Ciotat Bleu Marine
  • Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT :
  • EXTRAIT DES PRISES DE POSITIONS DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE LA CIOTAT :

Compte-rendu des positions du dernier conseil municipal ville de LA CIOTAT

1 - Approbation de la programmation Fonctionnement du projet de territoire de la Ciotat au Contrat de Ville Marseille Provence Métropole. Année 2016.

M. GHENDOUF.- J'aimerais connaître la motivation de l'abstention du Groupe Front National. Peuvent-ils nous expliquer pourquoi ils se sont abstenus?

M. le Maire.- C'est leur droit.

M. FARINA. - Je ne suis pas Front National, mais je vais prendre la parole. Bonsoir, chers Conseillers. La politique de la Ville, me concernant - je n' engagerai pas mes amis du Front National - est toujours une manne financière conséquente parée de très beaux mots démagogiques et politiquement corrects, dans laquelle circule beaucoup d'argent. Je crois que c'est ici 850 000€ répartis dans les projets de 54 structures et 70 projets dans les quartiers de veille active.
Après, que vous vouliez le raconter en disant que le diagnostic territorial a pointé du doigt quelques petits soucis est votre façon de conter et l'on sait que vous êtes un grand conteur. Me concernant, cela montre surtout un échec de votre investissement lié par la commune à cette politique de la Ville. Je crois que trois quartiers de veille avaient une hausse préoccupante des demandeurs d'emploi, et il y a un très fort taux de non-scolarisations (57%) des 18-24 ans dans les quartiers. Je pense, si je ne m'abuse, que cela fait trois mandats que vous êtes la, Monsieur le Maire.
Après, vous allez nous raconter vos grands axes de politique de la Ville. Si je prends pour thème le rapport de l'avis 3112 tome 13 de la politique Socialiste. Pour moi, vous êtes dans la même gestion que ce parti calamiteux qui est actuellement au pouvoir. Vous avez exactement les mêmes visées et vous investissez de l'argent. Je l'ai dit l'autre fois, mais je le répète : il y a une espèce d'angélisme quand on parle d'argent donné aux associations par la politique de la Ville ou autre, qui descend comme cela du ciel et qui frappe tout un accord plurilatéral de tous les partis (UMP, UMPS, UMPSFN).
Ce que j'observe de loin, c'est la réaction de votre Président au Conseil des Territoire, ou chaque fois qu'il passe sur des questions qui sont primordiales et qui intéressent la Ciotat où certaines Villes, il les bat d'un revers de main. Cela deux fois qu'il ne nous passe pas la parole, et un courrier est donc parti à son égard. Il dit que l'on ne va pas rajouter et alourdir le débat, qu'il faut donner de l'argent aux communes parce que cela va dans l'intérêt commun, et que l'on ne peut pas voter contre. Je pense que vous n'y étiez pas là dernière fois, mais j'ai vu passer les 30 délibération en 10 minutes.
Pour moi, c'est donner de l'argent, acheter la paix sociale et contribuer à une politique de la Ville très lourde et très ubuesque... Nous n'avons pas été mêlés à tout cela et nous n'avons pas pu vérifier les comptes et participer avec vous à l'élaboration et aux problèmes Ciotadens vraiment cruciaux, notamment quand vous nous racontez que tout va bien dans le meilleur des mondes, comme le disait Pangloss dans Candide, vous nous dites que tout va bien dans les commerces à la Ciotat, mais excusez-moi d'être allé boire un verre le soir dans un commerce qui m'a dit qu'il n'en avait pas pour 6 mois et qu'il ne voyait pas le bout du tunnel. Je veux bien que vous racontiez que tout va bien, que vous avez des vecteurs et qu'enfin on va s'en sortir, mais pour moi, on est bien loin de s'en sortir, Monsieur le Maire.

Vous ne vous en sortirez pas si vous n'écoutez pas nos propositions. C'est ma réponse !

17. Attribution de subventions au titre des activités de loisirs périscolaires 2016-2017 dans les accueils de loisirs Périscolaires. Approbation des conventions partenariat.

M. le Maire.- Y a-t-il des observations sur ce rapport ? Monsieur Farina ?
M. FARINA.- Je voudrais poser une question. Dans le thème principal, il y a trois grands axes: éducation physique et sportive, culture patrimoine et numérique, éducation à la citoyenneté, aux valeurs de la République et au développement durable. Je retourne dans les associations retenues: sport et détente. Je ne vois pas trop en quoi la détente va pouvoir intervenir auprès de nos jeunes enfants. Je suis notamment choqué par certains montants. Je voudrais donc avoir les modes d'action et les moyens engagés. On me dit souvent que je ne cible pas les actions et les associations. Je parle donc de l'association « Vers Soi » atelier de sophrologie. De la sophrologie pour les enfants ?
Somme toute, je ne suis pas non plus une sommité en matière de sophrologie, mais cela ne me semble pas très adapté.
M. le Maire.- Cela se saurait.
M. FARINA.- Atelier de relaxation: l'écoute du silence. Pour moi, tout cela entre dans un cadre... On ne va pas y revenir,on vote « en paquet », ce n'est donc pas la peine. Je ne vois pas de grands axes. Dans vos axes, on ne retrouve pas toutes ces sous-branches. Cela fait de l'argent et vous vous en doutez, pour moi, la sophrologie, l'atelier de relaxation, etc., n'entrent pas dans le cadre de ce qu'il faudrait apprendre à nos chères petites têtes blondes, tant qu'il y a encore des blonds ici.
M. le Maire.- Oui, surtout que l'on s'en passerait. On essaye d'ouvrir l'esprit des enfants par le périscolaire et les fameuses NAP qui nous ont été imposées. Sinon, on pourrait ne faire que de la garderie, mais je ne vois pas ce que cela apporterait aux enfants. STOP

Mme BENEDETTI.- ( .....)Maintenant, je ne me permets pas, en tant qu'élue à l'éducation, de remettre en question le contenu pédagogique, parce que c'est un projet éducatif global (....)
Je ne suis pas là pour leur apprendre obligatoirement quelque chose. Les enseignants sont là pour instruire. Nous, la Ville, on est pour faire de la démarche qualité pendant le temps que les enfants passent à l'école. Je ne sais pas si je me suis bien exprimée.

M. FARINA.- Je suis bien d'accord avec vous, sauf que je suis allé à votre Printemps des écoles. Le sujet a été abordé et longuement discuté lors de cet apéritif, et ce vecteur de la relaxation n'était pas ressorti comme axe principal. Je suis donc étonné de la retrouver ici. Vous me dites que vous n'avez pas à intervenir là-dessus, mais je pense au contraire que vous êtes là force de propositions. C'est vous qui devez avoir la pertinence de ce qui va être utilisé dans ces NAP.

Mme BENEDETTI.- Au Printemps des école, on avais des ateliers de sophrologie. Ils y étaient !
Le temps calme est important pour les enfants. Il vaut mieux cela, plutôt que de le faire jouer au ballon prisonnier dans la cour.

21 - Projets Jeunesse.

M. FARINA.- Vous allez être doublement soulagé, Monsieur le Maire. Une Europe, superbe! J'ai entendu vos propos et, personnellement, ils me font un peu bondir. C'est un peu le reproche que j'avais fait à l'éducation il y a quelques Conseils Municipaux de cela. Quelle Europe Allez-vous montrer à ces jeunes? Encore une fois, dans vos propos, j'ai bien décelé le fait que, selon vous, cette Europe est le mode qui fonctionne et que c'est ce qu'il faut faire. Nous allons leurs montrer l'Europe !
Or, je ne suis pas dans une démarche de montrer l'Europe. Je suis dans une démarche d'expliquer ce qui a été fait par des européistes et de dire à ces jeunes de réfléchir par eux-mêmes pour voir si une autre Europe n'est pas possible : une Europe des nations, une Europe d'une entente, quelle qu'elle soit. On avait, à l'époque, la CEE qui fonctionnait très bien, puis on nous a expliqué que pour des échanges de monnaies dus au tourisme, nous devions non seulement arrêter la Banque de France, mais aussi notre monnaie que nous avions changée deux ans avant pour repartir sur une nouvelle monnaie très onéreuse.
Nous connaissons tous la suite de cette Europe. C'est un agencement de faiblesses. C'est une valeur monétaire ignoble. C'est quelque chose qui ne fonctionne pas. C'est la chute de la Grèce. C'est l'Espagne. Ce sont des choses qui vont à l'encontre du bien-fondé commun. Je fait partie des ces personnes pour qui le cadre National et le protectionnisme territorial et monétaire sont les seuls garants des libertés. Je pense que c'est ce qu'il faut inculquer !

Je vois certaines fois, dans ce que je peux lire, avec une très jolie prose et de très jolis mots, qu'il ne faut pas laisser sortir ces quartiers de l'enclave française ou de la République : nous n'avons même pas y à penser ! Nous sommes républicains, dans la République. Nous vivons en France et nous sommes français. Rien ne nous empêche d'aller voir des pays et de commercer avec eux, mais ne pas expliquer cette Europe aux ordres, et la France est aux ordres aussi avec un gouvernement qui est le vassal de l'Europe est une trahison (oubli lors de la prise de note secrétariat) ... Je veux tout simplement dire que nous devons expliquer à des enfants, qu'il y a une Europe a construire... Je ne suis pas anti européen. Je reviens de Suisse où j'ai rencontré des personnes intéressantes et je vais bientôt rencontrer des Catalans, et je pense décemment qu'une autre Europe est possible et qu'il faut amener ces jeunes à réfléchir. Je ne veut plus voir le stand européen, comme je l'ai vu le jour de la fête des associations, avec des espèces de puzzles a construire. Ce n'est pas cela l'Europe ! Ce sont des forums pour tout âge, pour expliquer. Mais, quand on explique, on doit expliquer d'une façon droite. On explique avec les forces et les faiblesse de chaque organe et on dit ce qu'il se passe. Il y a eu le Brexit il y a pas longtemps, et cela devrait vous suffire comme argument. Si maintenant vous voulez organiser des journées européennes ou des débats européens, je m'engage à venir, parce que je pense qu'il faut toujours un contre-pouvoir ou un autre son de cloche.
Je voterai donc personnellement contre cette libération. Je pourrais faire des heures là-dessus, parce que c'est un de mes chevaux de bataille. Je pense que vous étés rassuré et je me range au coté du Front National. Merci.

Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT :

Merci à l'équipe de La Ciotat pour le lancement de ce site qui prépare déjà le combat pour les futures municipales !

https://la-ciotat-se-ligue.webnode.fr/

Yann FARINA

Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT :

La ligue patriotique est fière de nommer en qualité de responsable de LA JEUNESSE SE LIGUE pour le département des Bouches du Rhône monsieur Guillaume GIERYK

bienvenu chez nous !

  • Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT :

commémoration de la libération de la ville de la Ciotat

  • Courrier au préfet concernant l'interdiction de cirques avec animaux sauvages à La Ciotat
  • Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT :

Notre vision du centre ancien de La Ciotat durant la dernière campagne municipale, il conserve la spécificité de notre rue commeçante et le caractère unique de cette artère principale. Nous engageons monsieur le maire à la regader avec attention !

  • Aurélie LOPICO responsable ville de ceyreste :

Representation théatrale sur la ville de CEYRESTE le 10 juin :

Ceyreste en scène

La joyeuse troupe de Théatre Ceyrestenne s'est produite le 10 juin pour le bonheur de tous. Un accueil amusant fait par de jeunes filles : de belles assiettes, une salle conviviale et bien remplie.


 Tout au long de la soirée la joie et les sourires sont sur tous les visages des petits comme des grands.
C'est sous un tonnerre d'applaudissement que la soirée se termine, laissant place à un discours assez dérangeant: LES REMERCIEMENTS. ...


 En effet lors de ces fameux remerciements, Mr Patrick BORE ( maire de La Ciotat) et Mr Patrick GUIGONETTO ( maire de Ceyreste) étaient comme la plus part du temps aux abonnés absents.
Peut être est-ce pour la salle? Mais alors pourquoi Mr Patrick BORE?

Peut être pour confirmer ce que tout le monde sait: Mr Patrick GUIGONETTO maire de Ceyreste et éternelle ombre de Mr Patrick BORE.

Aurelie LOPICO
Trésorière nationale LIGUE PATRIOTIQUE
Responsable ville de CEYRESTE

  • Aurélie LOPICO responsable ville de ceyreste :

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Ceyreste

Je me fais la porte-parole de toute la LIGUE PATRIOTIQUE en vous demandant d'agir pour Ceyreste !

Ce beau village se meurt lentement et tombe peu à peu, cela n'aura échappé à personne, sous le joug de La Ciotat.

Que le code postal soit le même que celui de La Ciotat pourrait passer quasiment inaperçu s'il n'était pas révélateur d'évènement plus grave et d'une volonté politique inavouée.

Que devient un village quand il n'a plus la possibilité de retirer de l'argent sans contrainte ? Lorsque l'on commande pour ses festivités des mets à la ville voisine alors que ses commerces se meurent ?
Quand les Ceyrestens se sentent abandonnés ?

Rien de plus qu'une cité dortoir, aliénée à sa consœur La Ciotat.

La privation d'un distributeur sur la commune empêche les habitants d'effectuer des achats dits de « menue monnaie » ou d'être tout simplement libre de gérer leur argent tel qu'ils l'entendent pénalisant
ainsi le commerce local.

Commerce d'ailleurs peu florissant puisque rien n'est fait pour amener des capitaux extérieurs sur le village.

Effectivement, lors de la fête de la Saint Blaise, les apéritifs et petits fours ont été commandés sur la commune de La Ciotat.

Une zone commerciale a été construite à l'entrée du village dissuadant les visiteurs potentiels d'aller apprécier les commerces locaux.

Vous auriez pu (ou dû), monsieur le maire, défendre avec véhémence votre village en alertant l'opinion et en tentant des solutions.


- Tenter de favoriser les commerces locaux en leur préservant une part des marchés.

- Organiser des réunions avec divers interlocuteurs susceptible d'accueillir un guichet de retrait mobile au sein de leurs locaux.

- Préserver l'équilibre « La Ciotat/ Ceyreste » au titre du Conseil de Territoire ex MPM dont cela reste une des prérogatives principale.

Au lieu de cela, et pour avoir assisté à quasiment toutes les séances plénières, seul votre mutisme résonne encore dans ce bel hémicycle.

En espérant que cette lettre ouverte vous ouvre enfin les yeux sur les besoins de tous vos administrés (de plus en plus nombreux) déçus par votre désinvolture


Aurélie LOPICO
  • Aurélie LOPICO responsable ville de ceyreste :

                                                                  C'est ça la France !

Aujourd'hui la Belgique est à l'honneur malgré elle. Des attentats atroces ont frappé ce pays, faisant pour le moment 31 morts et quelques 200 blessés. Des chiffres qui nous rappellent notre vendredi 13.

Mais des chiffres qui en cachent d'autres, tous aussi atroces, qu'il faut cacher car ils asphyxient notre pays :

8,8 millions de personnes atteignant le seuil de la pauvreté.

3,5 millions mal logés ou SDF

10 millions de personnes concernés par la crise du logement

19 947 demandes d'Asiles

800 000 personnes bénéficiant d'une aide alimentaire.

Nous ne pouvons continuer de croire que nous relèverons la tête. Notre gouvernement
nous mène à notre perte.

Tant de pauvreté, dans ce pays qui est le nôtre, dans ce pays où nos ancêtres se sont battus afin que nous puissions vivre décemment sans dictature. Peine perdue, ce gouvernement frileux, gouverné
par une dictature eurovandaliste a réussi à déchoir tout Français de ses acquis.

Je ne suis pas Bruxelles

Je ne suis pas Paris

Je suis Ligue Patriotique

  • Aurélie LOPICO responsable ville de ceyreste :

Bande dessinée de propagande concernant le village de CEYRESTE

texte diffusé sur les réseaux sociaux

LA FRANCE EST EN GUERRE

Alors qu'avant les Français marchaient la tête haute, fiers de notre nation,notre patrie, nos valeurs, notre terroir ... Voilà que Mr Le Président de la République, Francois Hollande, qui a su redorer son blason grâce à ces attentats horribles, arrive avec son casque devenu trop petit pour lui à la tête de notre si beau pays avec pour seul but : La Destruction De Notre Patrimoine.
> Destruction due aux 135 mosquées salafistes en France
>Destruction d...ue aux 13 mosquées salafistes à Marseille.
Patrimoine,Valeurs,Terroir, Enracinement, voilà notre cheval de bataille, voilà les mots clés de la LIGUE PATRIOTIQUE  pour chaque personne des Bouches-du-Rhône.
Entraide, Catholicisme,Fierté,Force,Ferveur... Voilà ce que la France doit penser, pour que chaque Français ose marcher la tête haute et retrouver ce que nos ancêtres ont fait de nous.
Honte à celui qui pourra oser prétendre le contraire en affirmant que seule la mondialisation est notre futur.
Honte à ceux qui ont osé essayer de nous rabaisser à leur niveau.


 Aurélie LOPICO.trésorière nationale LIGUE PATRIOTIQUE

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 MARS 2016.

Concernant M Guy SAUVAYRE.

M. FARINA. - Monsieur le Maire, il serait peut-être bien de trouver plus de points à l'ordre du jour, dorénavant. Cela éviterait les longues diatribes que j'entends, qui sont fondées malheureusement, je suis
désolé de le dire, sur du vent, parce que j'entends parler de tribune politique. Je sais que M. Hervé ITRAC a bien lu ses fiches du Front National ou on lui demande de remplir l'espace et de prendre la parole longtemps avant le Conseil. Mais là, honnêtement, vous savez très bien que nous n'avons pas les mêmes lignes politiques ni la même vision des choses. Personnellement, je vous attaquerai sur des points concrets et précis de votre programme ou des points qui seront développé par la suite.

Concernant M. Guy SAUVAYRE, je me joins à tout le monde, car je l'ai eu tout à l'heure au téléphone. C'est un ami, quelqu'un que j'estime énormément. J'ai eu l'occasionde lui lire le travail qu'il a fait sur l'agriculture et j'admets - je vous l'ai écrit, d'ailleurs, sur le courrier que je vous ai envoyé- que c'est
quelqu'un d'une grande valeur qui sera très difficile à remplacer, Je vous remercie.

Résolution de la Ville à renoncer à accueillir les cirques détenant des animaux sauvages.

M. FARINA.- Je pensais un peu être le seul qui allait se faire l'avocat du diable ce soir, mais apparemment non, je suis d'accord avec les propos tenus par M. GHENDOUF. Le cirque, c'est 160 millions de spectateur par an. Certains cirques 162 ans d'existence, c'est quelque chose qui est ancré
dans nos traditions, au travers de leur itinérance. C'est un plaisir pour les enfants, on voit la joie dans leurs yeux. Un cirque sans animaux sauvages, ce n'est plus un cirque. Plutôt que de les interdire et porter atteinte à la liberté d'exercer un travail, j'aurais demandé des contraintes de vérifications
concernant le traitement et les conditions de vie des animaux, tout simplement, comme l'ont fait déjà d'autres villes : vérifier qu'ils ont bien un enclos de 60 m² minimum, de bonnes conditions de nourriture.

Comme
nous n'avions que trois sujets à l'ordre du jour ce soir, j'ai pris le temps de m'y intéresser, d'aller voir des vidéos, de discuter avec des gens qui dressent des animaux et qui vous expliqueront qu'il y a tout simplement de l'amour entre l'animal et l'être humain, sinon l'animal le ferait payer. Il y a tout le temps
des vérifications internes de la santé des animaux. C'est une profession que je trouve vraiment noble, qui fait rêver, et cela donne l'occasion à nos enfants, et même au grands qui n'ont pas vu d'animaux sauvages de près, d'approcher un tigre, un lion, de les voir évoluer en vrai, et non pas sur un petit écran sur internet.

Je ne me fais pas l'avocat du diable. Pour ce qui est des maltraitances, il faut agir là-dessus et protéger des animaux comme on protègera tout ce qui est vie dans le monde et en France. Mais effectivement je trouve que c'est triste d'interdire à ces gens d'exercer chez nous, notamment parce qu'on avait déjà
porté atteinte à la fête foraine, qu'il n'y en a pratiquement plus à la Ciotat et que cet espace de joie et d'amusement sombre petit à petit dans le chaos.
Merci.


  • Yann FARINA responsable de la ville de LA CIOTAT : 

Le parc national des
Calanques.

Le salon nautique est le lieu d'échange par excellence sur le thème de l'environnement qu'il soit maritime ou terrestre.

Etant invité au double titre de conseiller municipal et conseiller de territoire aux diverses réunions et
rencontres, je n'ai pas manqué d'y participer au nom de la LIGUE PATRIOTIQUE.

La première réunion du lundi 4 avril, initiée par la communauté urbaine se présentait tel un plateau de
télévision : écran avec cartographie du parc, interview, presse, public...

Mais les chauffeurs de salle eux, se trouvaient dans l'envers du décor. Sous couvert de félicitation et formules de politesse les vrais questions ont été lancées.

- Problème concernant la représentativité au sein du conseil d'administration.

- Questionnement envers le vote pour la continuité d'exploitation de la société ALTEO.

- Discussion non finalisées avec certains organismes.

- Etc....

Didier REAULT, président du conseil d'administration du parc, jouant le rôle de conciliateur, ne cessa pas, par le biais de formules politiquement dirigées contre le gouvernement et l'ex gouvernance de la MPM, de donner raison à tout le monde.

L'heure n'était donc pas aux empoignades mais plutôt aux tentatives d'approches stratégiques des diverses personnalités présentes.

Nous attendions donc, mon équipe locale et moi-même, la réunion de mercredi concernant le futur contrat de la cote bleue :

La, autre ambiance, moins cérémonieuse mais beaucoup plus prolifique ! En effet, la réunion,
programmée par l'UFAP 13 fut le théâtre d'un débat initié par LA LIGUE PATRIOTIQUE concernant l'avenir de notre méditerranée et de l'incapacité de nos institutions a la protéger, quelle que soit la structure mise en place.

La simple question concernant la mise ou non en commun des moyens et des modes de réponse aux problèmes maritimes tel que celui des boues rouges entre le parc national des calanques et la cote bleu permit aux associations présentes d'engager des discussions fort instructives agrémentées de nombreux chiffres et renseignements.

Fort de ses débats et informations fournis par les diverses associations et personnalités présentes, la LIGUE PATRIOTIQUE reste encore et toujours opposée à ce parc national des calanques
mais, contraint par l'existence de cette entité bâtie par de trop fortes volontés politique intéressées, restera vigilante quant aux écarts et prises de décisions fallacieuses de cet
organisme.

Une prochaine réunion concernant cette actualité sera programmée très bientôt par notre mouvement afin d'informer et de laisser la parole à ceux qui le désirent.


Parce que le monde de demain se prépare avec les décisions d'aujourd'hui, la LIGUE
PATRIOTIQUE mènera tous les combats nécessaires.
  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :
  • conseil municipal du 8 février 2016 :
  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :

participation au titre de conseiller municipal et conseiller territorial MPM. Merci à tous ceux qui ont bien voulu m'accompagner !

  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :

article " La Ciotat Info" paru début février

  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :

Compte rendu sommaire des prises de parole et interventions lors du conseil municipal de LA CIOTAT du 21 décembre 2015

  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :

Compte rendu sommaire des prises de parole et interventions lors du conseil municipal de LA CIOTAT du 18 décembre 2015

  • Yann FARINA responsable ville de LA CIOTAT :

La Ligue Patriotique prend acte des tristes évènements qui se sont déroulés ces derniers jours et indique, dans le plus grand respect des personnes et du secret de l’instruction, qu’elle condamne fortement et sans aucune réserve de tels agissements.

           Nonobstant le fait que ces actes soient graves et portent atteinte non seulement à l’intégrité physique des personnes mais à la classe politique en général, ils soulèvent de nombreuses questions et ne doivent pas éluder les problèmes Ciotadens.

          Il est à déterminer si ces actes sont dus à une ‘’ Mafia locale ‘’, déjà citée par Mr Patrick BORE lors d’un article de presse paru dans la Provence ‘’ Le Poids du Milieu’’, ou si ces actes sont ceux  de Ciotadens se sentant poussés à des réactions extrêmes par peur d’être victime de politiques folles, qu’elles fussent Nationale, Régionales ou Locales.

         La Consultation, la proximité et la force de conviction doivent être les valeurs inébranlables d’un premier magistrat de commune.

        Sur ces points je suis intègre, si l’on peut accorder le dernier de ceux-ci à notre équipe municipale dirigeante, il n’en est rien des deux premiers.

        Nombre de Ciotadens se sentent ‘’ laissés sur le bord du devenir de leur citée’’. Cernés par les constructions de tout acabit, la modernité remplace le patrimoine ancien, les villes se ressemblent de la Ciotat à Cannes ou encore Nice…bienvenu dans l’uniformisation des terres et  des esprits  ou plus précisément : dans la MONDIALISATION !

        Tout ceci ne justifie évidemment en rien les actes d’intimidation qui sont survenu au sein de notre belle ville et j’adresse mon plus sincère soutien à nos élus touchés dans leur vie de tous les jours. 

Pour que notre voix résonne dans la garrigue et non dans des coursives d’immeubles  et que nous conservions notre Provence telle que nous l’aimons : riche de sa diversité culturelle régionale, forte de ses atouts méditerranéens et intransigeante sur les concessions à faire quant à son avenir…

J’en appelle à la raison de chacun pour lutter à l’aide d’armes démocratiques et légales afin que le devenir de LA CIOTAT  soit dans les mains des personnes qui y vivent paisiblement et non pas dans celles de voyous  ou de gens poussés à des extrêmes  par une politique trop « inhumaine ».

Yann FARINA

Président LIGUE PATRIOTIQUE

Conseiller communautaire MPM

Conseiller municipal La Ciotat

  • Sylvain MAS : responsable ville de La FARE les Oliviers :

Le bonheur, la paix et la réussite se construisent chaque jour. Alors commençons déjà par y croire, afin de mettre toutes les chances de notre côté. Je te souhaite, en cette année 2016, d'être soulevé(e) par un enthousiasme nouveau et de déplacer les montagnes !"

Sylvain MAS


Secrétaire National & Départemental des BDR La Ligue Patriotique